Sans-titre---1

Définition

L’immunité collective correspond au pourcentage d’une population donnée qui est immunisée/protégée contre une infection à partir duquel un sujet infecté introduit dans cette population ne va plus transmettre le pathogène car il rencontre trop de sujets protégés. Cette immunité de groupe, ou collective, peut être obtenue par l’infection naturelle ou par la vaccination

Pour atteindre ce niveau, on laisse circuler les gens et l’agent infectieux jusqu’à ce qu’un certain pourcentage de la population soit infecté. Plus il y a de personnes infectées, plus elles sont censées développer des anticorps contre l’infection et moins elles en contamineront de nouvelles. Avec le temps, cette immunisation collective casse la chaîne de transmission du virus et la maladie s’éteint à terme.

 

Comment se calcule-t-elle ?

Sans-titre---2

Le niveau nécessaire pour passer ou rester sous le seuil épidémique dépend du taux de reproduction de base de la maladie (R0)  c’est-à-dire le nombre moyen de personnes qu’un individu infecté contamine

Plus ce taux de reproduction de base est élevé, plus le pourcentage de sujets immunisés doit être élevé.

Par exemple, le R0de la grippe saisonnière = 2 ; de Covid-19 = 3,3 ; de la rougeole = 12-10

Le pourcentage de sujets immunisés nécessaire pour obtenir l’immunité collective est calculé comme suit :
Immunité collective = 1 – 1/R0 

Par conséquent, le calcul pour obtenir ce pourcentage permet d’obtenir les résultats suivants :

Sans-titre---3

Quel est l’intérêt de l’immunité collective ?

L’acquisition d’une immunité collective a un double objectif :

  • Stopper la propagation de maladies contagieuses et mortelles
  • Protéger les plus fragiles qui ne peuvent être vaccinés contre celles-ci (quand un vaccin existe) commeles nouveau-nés trop jeunes pour être vaccinés,les personnes qui ne peuvent pas se faire vacciner pour des raisons médicales (immunodéficience, greffes d’organes, traitements contre le cancer, réactions allergiques),les personnes dont le système immunitaire est affaibli, comme les personnes âgées. 

Sans-titre---4

Risque de l’immunité collective

Si l’immunité collective présente des intérêts sanitaires et économiques pour les pays, elle comporte aussi des risques.

Principalement en termes de mortalité car en laissant les gens être infectés par un virus pour s’immuniser au fur et à mesure, le taux de létalité peut être très élevé. De plus, si le nombre de personnes infectées n’est pas assez élevé, il peut y avoir une résurgence de la maladie

Il existe toutefois toujours un risque pour ces populations dites « non fragiles » car des complications de l’infection restent possibles.