Nous entrons maintenant en période hivernale, et qui dit hiver, dit rhumatisme. En effet, le froid est un vrai cauchemar pour les personnes souffrant de cette maladie. Dans cet article, nous allons voir en quoi est-ce dû, mais tout d’abord, il est nécessaire de comprendre de quoi il s’agit.

Sans-titre---1

Le rhumatisme : ensemble de plusieurs maladies

Le rhumatisme est un terme utilisé pour regrouper toutes les maladies responsables de douleurs de l’articulation, ainsi que les structures s’y attachant telles que le cartilage, la membrane synoviale, les tendons ou les ligaments. Il peut ainsi s’agir d’arthrose, d’arthrite, d’ostéoporose ou encore de polyarthrite rhumatoïde.

Le rhumatisme peut affecter toute personne de tout âge, même si le vieillissement constitue l’une des causes de la maladie. Il peut également être dû à des traumatismes articulaires, un sport intensif, une contrainte excessive sur le cartilage, un dérèglement du système immunitaire, l’obésité, des infections, des tumeurs cancéreuses, ou encore à l’hérédité.

Le rhumatisme se manifeste par des douleurs articulaires déclenchées et aggravées par le mouvement ou au contraire, par une immobilisation prolongée, ce qui peut devenir invalidant pour le malade. Les symptômes communs sont également constitués par une raideur, un gonflement ou une gêne au niveau des articulations. Toutes les articulations peuvent être touchées : les mains, les pieds, le cou, les hanches, les coudes, les genoux, … Dans les cas les plus graves, le rhumatisme peut entrainer une immobilisation presque complète.

Sans-titre---2

Aggravation du rhumatisme par le froid

Le froid réveille les douleurs liées au rhumatisme, les personnes souffrant de cette maladie savent bien de quoi on parle. En fait, dans le cas général, ces douleurs sont en partie dues au ralentissement de notre métabolisme durant l’hiver. Ceci est caractérisé par le rétrécissement des vaisseaux sanguins et par conséquent  le ralentissement de la circulation sanguine. L’irrigation des organes se fait alors de façon prioritaire pour les organes vitaux tels que le cerveau, mais d’une manière secondaire pour les autres parties du corps comme les articulations des bras et des jambes. Le corps se retrouve dans un état de léthargie partielle.

Dans le cas de l’arthrose, qui est l’une des affections rhumatismales les plus répandues, le froid réduit la viscosité du liquide synovial. Les articulations se retrouvent alors moins lubrifiées, ce qui entraine l’augmentation des douleurs lors des frottements des os.

Comment éviter de souffrir pendant l’hiver

Il n’existe pas de solutions miracles pour faire disparaitre complètement les douleurs articulaires provoquées par le froid. Néanmoins, pour rendre l’hiver moins rude, adopter une alimentation équilibrée, à base de fruits et légumes peut aider à réduire ou à limiter l’apparition des douleurs.

Sans-titre---3

Faire du sport et bouger régulièrement peut également aider, puisque cela activera votre métabolisme, stimulera votre circulation sanguine, et augmentera la production de liquide synovial.

Sans-titre---4

De même, il vaut mieux toujours porter des vêtements chauds et adaptés pour l’hiver, en privilégiant les gants, les bonnets, ….

Parfois, lorsque la douleur est trop présente, vous pouvez exposer vos articulations à de la chaleur douce. Pour cela, vous pouvez prendre une douche ou un bain chaud, utiliser des dispositifs chauffants ou encore pratiquer de légers massages.

Enfin, il est important de continuer à prendre les médicaments prescrits par votre médecin.

Sans-titre---5